Le sommet de Rio de 1992 a mis en évidence la nécessité de changer radicalement de mode de développement, pour prendre simultanément en compte les enjeux économiques, sociaux et environnementaux.

 

Selon le Rapport Brundtland  (Commission Mondiale sur l’Environnement et le Développement) de 1987 : « le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présents sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs »
 

C’est donc un développement mesuré qui impose de trouver un équilibre entre l’efficacité économique, la préservation de l’environnement et l’épanouissement social, et de confronter chaque nouveau projet à ces impératifs.

 

Les actions peuvent être impulsées par les collectivités (Agenda 21 par exemple) mais aussi par les citoyens.

 

Les démarches éco-citoyennes peuvent constituer des bras de leviers important pour accompagner les pratiques éco-responsables des collectivités.


En tant qu’habitants de Flourens nous sommes particulièrement attentifs aux pratiques des collectivités ayant des niveaux de population compris entre 500 et 2000 habitants. Quelques communes exemplaires dans différents domaines sont citées ci-dessous.

 

 

Exemples d’actions de collectivités :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Graine de Flourens a démarré ses actions eco-citoyennes par :

  1.  le café bricol

  2. Inventaire de la faune

 

Si vous souhaitez participer à nos actions, nous proposer d’autres activités ou demander des informations vous pouvez nous contacter

 

  • Manspach : Commune d’environ 600 habitants exemplaire dans le domaine de la gestion de l’eau, des déchets, et l’énergie.

Le mouvement des villes en Transition

est né en Grande-Bretagne en 2006 dans la petite ville de Totnes.

  • L’enseignant en permaculture Rob Hopkins avait créé le modèle de Transition avec ses étudiants dans la ville de Kinsale en Irlande un an auparavant.

  • Il y a aujourd’hui plus de 2 000 initiatives de Transition dans le monde, en 44 pays, dont 150 en France, réunies dans le réseau International de la Transition.

  • Il s’agit d’inciter les citoyens d’un territoire (bourg, quartier d’une ville, village…), à prendre conscience, d’une part, des profondes conséquences que vont avoir sur nos vies la convergence du pic du pétrole et du changement du climat et, d’autre part, de la nécessité de s’y préparer concrètement. Il s’agit de mettre en place des solutions fondées sur une

     vision positive de l’avenir et qui visent à :

réduire fortement, individuellement et collectivement, la consommation d’énergie d’origine fossile et nos émissions de CO2

renforcer la résilience de nos territoires, leur capacité à absorber les chocs à venir, par une relocalisation de l’économie (alimentation, ENR…)

  • renforcer les liens, les solidarités et la coopération entre l’ensemble des acteurs du territoire

  • acquérir les compétences qui deviendront nécessaires au renforcement de notre autonomie

 

En savoir plus : voir Transition France

Exemples d'actions des citoyens :

 Créé en 2007 sous l’impulsion de Pierre Rabhi, Colibris se mobilise pour la construction d’une société écologique et humaine. L’association place le changement personnel au cœur de sa raison d’être, convaincue que la transformation de la société est totalement subordonnée au changement humain. Colibris s’est donnée pour mission d’inspirer, relier et soutenir les citoyens engagés dans une démarche de transition individuelle et collective.

En savoir plus